Espace EMI permanent au CDI

Nous expérimentons en cette fin d’année scolaire un espace EMI permanent au CDI.

L’objectif est de provoquer de multiples occasions de travailler autour de l’EMI. De manière formelle ou non, collective ou individuelle, simple ou approfondie, autour de pratiques personnelles ou scolaires (travaux disciplinaires, projets de vie scolaire, partenaires…).

Concrètement il s’agit d’un espace aménagé dans la salle informatique libre service du CDI (12 ordinateurs), un environnement didactique propice à la pratique, à la médiation et à la réflexion :

  • kiosque d’aides mémoires simples
  • affichage d’infographies
  • mise en avant et pratique de la plateforme PIX
  • inscription possible à une partie de jeu Médiasphère (Canopé)
  • des ressources numériques orientées pratique et production
  • des ouvrages d’EMI mis en avant en accès thématique (et non Deway)
  • médiation informelle du professeur documentaliste ou via inscription à un planning (seul ou à plusieurs)

Sont en projet pour la prochaine rentrée scolaire : la mise en valeur de productions d’élèves, un jeu de cartes à agencer, des dispositifs d’apports par les pairs (wiki, tutos…).

L’ensemble de ces éléments est accessible en dehors du CDI depuis un site Web dédié . Ce dernier a été mis en place rapidement à l’aide de Framasite pour être immédiatement opérationnel mais il devra être repris pour être plus fonctionnel.

Un objectif important guide notre action, il s’agit de l’attention particulière portée à l’équilibre des littératies de l’EMI : médiatique, informatique et documentaire. Par exemple, les aides mémoires se répartissent autour des thèmes suivants :

La démarche et les implications du projet sont expliquées dans un diaporama conçu pour être commenté en présentiel (136 Mo). Il s’appuie notamment sur certains articles liés à la culture numérique et à la translittératie (PDF zippés 3 Mo).

Nous n’avons pas pour le moment le recul nécessaire pour faire un bilan du projet mais certains éléments donnent déjà des résultats très positifs :

  • engouement d’élèves de terminales pour PIX. Ils viennent tous les jours et s’entraident à deux ou trois sur un ordinateur pour progresser dans toutes les compétences proposées, et gagner un maximum de PIX
  • il est nécessaire d’alimenter régulièrement le kiosque des aides mémoires
  • certaines infographies déclenchent régulièrement des discussions entre élèves

Deux écueils sont apparus sur lesquels nous allons travailler :

  • certains élèves restent convaincus que PIX est fait pour « les bons en informatique »
  • l’espace reste peu connu dans l’établissement

Bref, à suivre…